Association Nationale des Anciens Combattants

et Ami(e)s de la Résistance


Comité de Morestel & Nord Isère

Amicale des Maquisards d’Ambléon et des Résistants Actifs (A.M.A.R.A.)

Historique

Le Maquis d’Ambléon

Les Volontaires morestellois de l’Armée Secrète deviennent Maquisards à Ambléon dans les Monts du Bugey.

Le 11 juin 1944, Jo Peysson (alias Lucas) qui a su regrouper les Résistants de la région morestelloise (environ 250 hommes), reçoit de Lyon l'ordre tant attendu:

« La date et l'heure de l'insurrection sont fixées au 12 juin à 9 h ».

Le 12 juin hélas, un très grave incident révèle la fragilité de l'insurrection, l'arrestation à Corbelin par une de nos patrouilles, d'un adjoint à l'intendant de Police qui résidait à Lyon; armé, il reconnaît avoir travaillé avec la Milice. Le lendemain à 6 heures du matin, Milice et G.M.R encerclent Corbelin et après un combat avec les F.F.I. durant lequel Robert FAVRO est tué et Joseph SAVOYAT blessé gravement à un bras, enlèvent onze otages.

D'autre part, dans la nuit du 12 au 13, a lieu à Thuellin, un accrochage avec un convoi allemand.

Dans cette plaine morestelloise, coupée de marais et de peupliers, adossée au Rhône, la Résistance insurrectionnelle tôt découverte, ne peut survivre.

La seule solution raisonnable s'impose: gagner la zone pré libérée des maquis de l'Ain.

Le 14 juin, 250 hommes quittent Le Bouchage, point de ralliement. Après une escale sur la rive droite du Rhône, au Pont de Groslée, rejoint par la section de Creys-Pusignieu et les retardataires ; ils grimpent sur les contreforts méridionaux du Jura (mont du Tantainet) et sont provisoirement  installés dans une grange au hameau de Vercras, ( commune de Marchamp dans l'Ain).

Le 17 juin, ils établissent leur camp près du lac d'Ambléon, dans un écran d'arbres touffus. L' insurrection enthousiaste des volontaires du secteur Nord Isère, aboutit à un maquis montagnard, le Maquis d'Ambléon, qui restera rattaché au Secteur 7 de l'Armée Secrète, reconnu comme appartenant aux F.F.I. de l'Isère et ayant combattu effectivement du 10 septembre 1943 au 2 septembre 1944.

Son implantation passagère à Ambléon durera jusqu'au 17 août où nous nous réimplantons dans l'Isère au château de Thuellin. Les circonstances et la stratégie ont voulu que des volontaires deviennent, début juin, des maquisards prêts à harceler les formations ennemies.

A la sortie de la guerre, le 31 juillet 1945, les anciens maquisards d’Ambléon créeront l’Amicale des Maquisards d’Ambléon et des Résistants Actifs du canton de Morestel (AMARA). Celle-ci s’affiliera en 1971 à la grande organisation nationale pluraliste qu’est l’ANACR.


Sources: © Archives A.m.a.r.a

Dernière mise à jour le 31 août 2017-09:47:47


Mentions légales - © ANACR Morestel 2010 - 2017

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail
Accueil Qui sommes-nous Le Mot de la Présidente Nous rejoindre Contact Communiqués ANACR Exposition Liens utiles Lieux de Mémoire Bibliographie Historique Biographies Photothèque Accès Forum
Retour Mémorial